L’endométriose c’est quoi ? Et bienvenue sur le blog !

endométriose c'est quoi

Bienvenue à tous sur mon blog dédié à l’endométriose ! En guise de premier article je ne pouvais pas passer à côté d’une définition de la maladie. Parce que c’est vrai, l’endométriose c’est quoi exactement ? On a bien souvent du mal à définir cette maladie qui touche pourtant plus d’une femme sur dix, soit plus de 3 millions de femmes en France ! L’occasion aussi d’en finir avec les idées reçues, car comme nous allons le voir, l’endométriose ne désigne pas seulement des règles un peu douloureuses. Hélas, loin de là !

 

L’endométriose c’est quoi : Les grandes lignes

L’endométriose est une maladie inflammatoire chronique et récidivante. C’est une des principales causes d’infertilité chez la femme. Elle se traduit généralement par des douleurs intenses et invalidantes dont la localisation diffère d’une femme à l’autre. Certains cas sont en revanche asymptomatique (c’est assez rare).

On parle de l’endométriose mais finalement il ya presque autant d’endométrioses que de femmes atteintes, puisque comme vous allez le voir, les symptômes et les conséquences sont très différents d’une femme à l’autre. Et cela rend le diagnostic de l’endométriose assez compliqué, on compte aujourd’hui un délai de 5 à 7 ans entre le début de la maladie et le diagnostic. Oui, 5 à 7 ans …

 

L’endométriose c’est quoi : Le mécanisme

 

endometriose c'est quoi

 

Chaque mois l’endomètre, tissu qui tapisse l’utérus, s’épaissit sous influence des oestrogènes en vue d’une potentielle grossesse. Si la fécondation n’a pas lieu, le tissu saigne et c’est les règles !

Chez une femme qui souffre d’endométriose, du tissu semblable à celui de l’endomètre se développe anarchiquement, souvent hors de l’utérus, et se met à saigner au moment des règles. Toujours sous influence des oestrogènes. Ces saignements, provoquent alors une réaction inflammatoire. Et autant dire que là, ça ne devient pas marrant du tout. Douleurs intenses, adhérence à d’autres organes et kystes peuvent se développer.

 

L’endométriose c’est quoi : Des localisations imprévisibles

Les lésions d’endométriose peuvent se développer un peu partout, surtout là où on ne les attend pas :

  • Dans le péritoine (« sac » qui recouvre les organes dans l’abdomen)
  • Sur les ovaires
  • Dans les trompes et les ligaments utérins
  • Au niveau des intestins, du rectum
  • Dans la vessie
  • Près des poumons
  • Sur le diaphragme, ou complètement ailleurs…

 

L’endométriose c’est quoi : Les symptômes

 

endométriose c'est quoi

 

Vous l’aurez deviné pour les symptômes c’est au petit bonheur la chance. Selon la localisation, pour être plus exacte. Sachez que les douleurs que provoquent l’endométriose surviennent toujours sous influence des oestrogènes. Mais ce qui est sûr c’est qu’elles ont tendance à durer de plus en plus avec le temps. Parmi les plus courantes on retrouve :

  • Des douleurs pelviennes intenses et invalidantes
  • Rapports sexuels douloureux voir insupportables
  • Troubles du transit permanents avec sang dans les selles
  • Troubles urinaires fréquents avec sang dans les urines
  • Crachats de sang si lésions proche des poumons
  • Infertilité
  • Fatigue intense
  • Isolement

La liste n’est pas exhaustive et les symptômes de l’endométriose peuvent être vécus différemment selon chaque femme. C’est simplement pour se faire une idée de l’ampleur que peut prendre cette maladie.

 

L’endométriose c’est quoi : Les traitements

On ne guérit encore pas de l’endométriose, en revanche on peut la soigner ou freiner son développement.

Selon les cas, les traitements médicamenteux et/ou chirurgicaux peuvent être indiqués.

Dans le cas des traitements médicamenteux, les plus courants sont les anti inflammatoires ou les traitements hormonaux. La pilule par exemple peut être utilisée pour freiner la sécrétion d’oestrogène qui active les foyers d’endométriose. Dans d’autres cas, on a recours à une ménopause artificielle pour mettre la maladie sur « pause ».

Les chirurgies de l’endométriose sont fonction de la localisation et visent à retirer les foyers d’inflammation. Pour préserver les organes et diminuer la douleur. Quand la maladie touche la fertilité, on y a généralement recours pour « nettoyer » les organes atteints avant d’envisager la grossesse. Dans les cas d’endométriose digestive, une résection de certains segments de l’intestin peut être envisagée. Encore une fois, tout dépend des cas.

 

 

En conclusion, l’endométriose est une maladie complexe aux multiples visages. Ses origines sont encore très peu connues malgré le nombre important de femmes atteintes dans le monde. On ne sait à l’heure actuelle pas dire pourquoi certaines femmes développent l’endométriose et d’autres non. Ce qui est certain c’est que la maladie est souvent incomprise bien qu’elle soit invalidante et extrêmement douloureuse. Les symptômes et la prise en charge dépendent en grande partie de la localisation des douleurs et des conséquences sur la vie des femmes en question. J’espère que cet article vous aide à y voir plus clair au sujet de la maladie.

Pour plus d’infos rendez-vous ici.

 

2 réponses

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] je dirai simplement que cet instant compliqué n’est rien. Rien en comparaison de tout ce que cette maladie impose d’endurer au quotidien. Les récidives sont une réalité, je le sais. Mais je compte […]

  2. […] Pour en savoir un peu plus sur l’endométriose je vous invite à relire cet article ! […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *